Câbles sous-marins : quand l’Afrique s’éveille…

En 2013, selon Business Insider, 99 % du trafic intercontinental téléphonique et de données, passait par des câbles sous-marins et pas par des liaisons satellitaires. C’est donc peu dire à quel point cette technologie est essentielle à l’économie des continents concernés.

On parle relativement peu de cette industrie et pourtant elle est bien réelle, qui se traduit chaque année par des dizaines de milliers de km de câbles, posés au fond des océans par des navires spécialisés, les câbliers. Il y aurait ainsi 550 000 miles de câbles optiques déposés (880 000 km environ) tout autour de la planète, soit 22 fois le tour de la terre, le plus long segment étant celui qui relie l’Allemagne à la Corée du Sud, qui passe par 37 points intermédiaires.

Certains de ces câbles sont enfouis à moins de 25 000 pieds.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion