De la difficulté à modéliser la mise à jour d’un Golden Record MDM

L’une des raisons qui amènent les entreprises à renoncer à monter un référentiel unique ou consolidé, tient à ce qu’il est souvent impossible de savoir pourquoi et comment un objet de données et ses attributs se trouvent dans un certain état.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion