GFast contre VDSL2 un match indécis commence

Pour ce qui est des télécommunications et des technologies à mettre en œuvre, la fibre optique domine le monde et les réseaux cellulaires et Wi-Fi, viennent le complémenter lorsque cela s’avère nécessaire. Mais, compte tenu des prix très élevés de la fibre, les technologies les plus courantes s’arrêtent au dernier amplificateur : FTTLA (Fiber To The Last Amplifier), FTTB (Fiber To The Building) et FTTC (Fiber To The Curb, cabinet), qui toutes ont en commun le fait qu’elles n’atteignent pas l’usager chez lui ou dans son bureau.

Il faut donc prolonger la fibre par autre chose, cette autre chose étant souvent du câble de cuivre. Dans ce cas, la technologie la plus courante est le VDSL2. Une offre nouvelle vient cependant d’apparaître, normalisée par l’ITU à la fin 2014, G.Fast, toujours sur du cuivre, mais avec des performances supérieures. Est-ce la fin de VDSL2 ? Et que faut-il penser réellement de cet affrontement VDSL2 – G.Fast nouvelle manière.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion