H.265/HEVC pour les vidéos grands formats

Depuis l’arrivée de MPEG-4 et son adoption par la télévision numérique, il est passé beaucoup d’eau sous les ponts. Les formats vidéos 4K et 8K sont arrivés, de même que les nouveaux services à la demande, tels que Netflix avec son mode SVOD (Subscription Video On Demand), un accès illimité à un catalogue, très exigeant en termes de bande passante et de qualité de restitution.

L’ancien protocole de compression H.264 AVC a fait son temps et ne peut répondre à ces exigences. D’où l’arrivée d’H.265, dit encore HEVC (High Efficiency Video Coding), censé répondre (pour un temps) à ces besoins nouveaux. Mais ce n’est pas pour demain.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion

Les critères sont évalués de 1 à 5

Marché
Présence réelle sur le marché.
Usage
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Standards
Niveau de standardisation du sujet
Coût
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Futur
Niveau de crédibilité prévisible
Maturité
Niveau de maturité atteint actuellement