H.265/HEVC pour les vidéos grands formats

Depuis l’arrivée de MPEG-4 et son adoption par la télévision numérique, il est passé beaucoup d’eau sous les ponts. Les formats vidéos 4K et 8K sont arrivés, de même que les nouveaux services à la demande, tels que Netflix avec son mode SVOD (Subscription Video On Demand), un accès illimité à un catalogue, très exigeant en termes de bande passante et de qualité de restitution.

L’ancien protocole de compression H.264 AVC a fait son temps et ne peut répondre à ces exigences. D’où l’arrivée d’H.265, dit encore HEVC (High Efficiency Video Coding), censé répondre (pour un temps) à ces besoins nouveaux. Mais ce n’est pas pour demain.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion