L’ADN pour le stockage

Pourra-t-on un jour utiliser le séquencement ADN pour stocker des données, avec l’avantage de la durée de conservation, au minimum de quelques dizaines d’années.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion