Les infrastructures « composables », l’avenir leur appartient

Les marketers ne sont pas en panne d’imagination. Ils viennent de nous «sortir » un nouveau concept, celui d’infrastructure composable, construite sur ce qu’ils appellent (il faut oser !) des serveurs « physiques virtuels ». Le problème est que ce concept est avancé par Intel et HP, qui ne sont pas des débutants et se réfèrent au principe d’une infrastructure pilotée par le code. Alors, info ou intox ? De notre point de vue, info à coup sûr, à condition d’être précis sur les termes employés. Nous sommes fans.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion