L’homme augmenté, oui, transhumanisme, non

On peut discerner trois étapes fondamentales dans l’évolution de l’être humain : l’homme biologique tel qu’il a été créé, avec ses qualités et insuffisances - ça c’était hier -, l’homme bionique, dans lequel les organes défaillants sont remplacés par des implants artificiels - ça c’est aujourd’hui- et le transhumanisme dont l’objectif est de créer un homme nouveau. Evidemment, on peut ne pas être d’accord avec ce découpage…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion