Hacking éthique : des outils à manier avec précautions

La meilleure manière de se protéger contre les attaques criminelles de notre SI passe par une bonne connaissance des failles et des outils qu’utilisent les hackers pour les exploiter. C’est le « B A BA » de la sécurité, qui se heurte encore à une frontière un peu floue, entre les outils d’introspection normaux et ceux plus dangereux, souvent issus du « dark web », qui vont constituer une sorte de boîte à outils, plus ou moins interdite.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion