En direct avec LeMarson

Vos rendez-vous en direct avec LeMarson
pour ne rien rater de l'actualité et des grandes thématiques des tendances informatiques.
Faut-il sauver le soldat DSI ?
Webinaire

Faut-il sauver le soldat DSI ?

Avec la progression du Cloud, qui devrait représenter plus de 80 % des ressources TI, à horizon 2025/2030, c'est la question de la survie du directeur de TI, le DSI, qui se pose. Quel sera son rôle ? ne sera-t-il pas plus un acheteur de ressources, qu'un véritable décideur technique ? Ses multiples contraintes ne vont-elles pas définitivement "refroidir" les candidats à un métier qui devient de plus en plus un sacerdoce. Les utilisateurs ne peuvent-ils pas se substituer à lui ? Quel sera le niveau technique nécessaire pour occuper la fonction ? Cette question concerne avant tout les Ressources Humaines et patrons d’entreprises, dont les décisions en faveur ou non du Cloud, vont fortement impacter le destin de celui qui était, il n’y a pas si longtemps, prince en son royaume… Le sujet est très sensible, c'est bien pourquoi nous vous le proposons.
L’extraordinaire retour de la gestion de fichiers
Webinaire

L’extraordinaire retour de la gestion de fichiers

Une fois n’est pas coutume nous allons descendre dans les couches du TI. Alors que nous pensions être débarrassés des contraintes physiques des machines et du stockage, avec une approche plus conceptuelle ou à la rigueur logique, des bases de données, on voit revenir en force des problématiques de gestion de fichiers physiques, avec les clusters, l'écosystème Hadoop et HDFS, des techniques spécifiques comme le "sharding" ou le stockage réparti des données. Au point qu'il faut se reconvertir, se souvenir de ce qu'est concrètement un fichier et faire "machine arrière toute" sur des sujets que l'on croyait perdus dans les oubliettes de l’histoire. Cette évolution pourra nous sembler anecdotique si toutes nos ressources sont localisées dans le Cloud. Mais ce serait une erreur, car même dans le Cloud, les "survivants" du TI auront à se rapprocher de leurs ressources machines et stockage. Ne serait-ce que pour s’assurer qu’ils optent pour les solutions les plus pertinentes. Alors un petit effort, la gestion de fichiers n’a jamais mordu personne.
Les hologrammes dans la communication
Webinaire

Les hologrammes dans la communication

Quand il s'agit d'imaginer ce que sera la communication de demain, tous les délires sont apparemment permis. C'est ce qui se passe avec les hologrammes que la pensée unique s’empresse de confondre avec la téléportation. A en croire certaines augures, nous serons tous des capitaines Kirk de Star Trek et nous nous transporterons à volonté d'un endroit à l'autre dans notre cylindre scintillant et futuriste. Il faudrait rester sérieux. S'il y a dans l'holographie des promesses intéressantes, plus proches de la réalité augmentée que de la téléportation, comme semble le penser Microsoft avec Hololens 2, la mise en pratique n'est pas pour demain. Et surtout ne pas prendre pour argent comptant les fausses démonstrations de certains hommes politiques, qui font hurler de rire les scientifiques sérieux. Nous prenons le prétexte de ce webinaire pour vous entraîner dans les arcanes de ce qu'est réellement l'holographie, avec un petit rappel de ce qu'est une onde électromagnétique, l'intrication quantique, pour le moins étonnante et la télépathie. Des domaines qui n'ont rien à voir, mais qu'en mélangeant et en secouant un peu, on peut nous présenter faussement comme la communication du futur.
La 5G des bases de données
Webinaire

La 5G des bases de données

Voilà un sujet sur lequel nous reviendrons souvent. Les bases de données arrivent aujourd'hui à leur cinquième génération, fondées sur la distribution des données dans un cluster, réparties entre le Cloud et les bases locales. Ces bases sont non seulement distribuées, mais aussi actives-actives et répondent à des contraintes revues et corrigées, dont nous vous proposons un cadre par le biais d’un modèle à 12 lois. Ce type de SGBD et base logique constitueront le quotidien des architectes et développeurs de demain, qui posent des problèmes particuliers de sécurité et surtout de performances. Il va falloir qu'ils se réapproprient des considérations oubliées, telles que la proximité des machines et la gestion physique des fichiers. On peut penser que c'est un retour en arrière, mais à vrai dire, ils n'auront pas le choix…
Le low code, comment peut-on y croire ?
Webinaire

Le low code, comment peut-on y croire ?

Microsoft, Google et quelques autres sont pourtant des gens sérieux. Comment peuvent-ils croire que l'on puisse pratiquer la programmation sans disposer d'un minimum d’expérience et de pratique. S'il existe des langages déclaratifs, avec lesquels on dit ce que l'on veut obtenir, mais pas la manière de le faire, les langages " inversés" n'existent pas encore, dans lesquels on exprimerait la manière de faire, sans savoir ce que l'on veut faire… La programmation n'est certes pas une science, mais c'est quand même une technique, qui exige un savoir-faire, qui se construit avec les années. Or le low code, c'est exactement le contraire. Par le biais d'interfaces et de modèles, il permet de construire des applications, suffisantes (!!) en termes fonctionnels et d'ergonomie. Malheureusement l'expérience montre que les applications produites consomment de manière indue les ressources de la machine, sont laides, peu sécurisées, impossibles à intégrer et finalement ne servent à rien. Et qu'une fois pour toutes on ne confondra pas la fabrication d'un petit utilitaire qui va nous faire une recherche dans une base de données ou dans Office 365, avec une véritable application. On l'aura compris, nous ne sommes pas des fans inconsidérés de cette forme de codage. Mais peut-être n'est-ce pas votre cas ?
Les vrais coûts du Cloud
Webinaire

Les vrais coûts du Cloud

Il est de bon ton d'estimer que le Cloud est, sinon gratuit, pour le moins très abordable. Point de vue qui constitue l'un des arguments de ceux qui penchent en faveur de la disparition des ressources internes au profit des Google, Microsoft et autres Amazon. Il faut faire très attention à cette forme de pensée unique, car la facturation du Cloud peut nous réserver de grandes surprises, le plus souvent très désagréables. L'objectif de ce webinaire est de démontrer que derrière les calculs de façade, conçus pour nous attirer et annihiler le réflexe de les traduire pour nos propres besoins, la réalité peut être très différente de ce que nous avons envisagé. Il faut faire les calculs sur de vraies configurations et sur des durées crédibles d’un, deux ou trois ans, avec les outils réels dont on a besoin et ne pas se contenter de modèles inapplicables. On se rendra alors compte que les prestataires n'appliquent pas les mêmes abaques et qu’il est très difficile de faire des comparaisons sérieuses. C’est sans doute ce qu’ils ont voulu, mais ne nous rassure pas pour autant. Attention, danger.
L’échec de la modélisation
Webinaire

L’échec de la modélisation

Pensez avant de coder. C'est ce que nous disaient nos enseignants à l'époque de nos premières armes en programmation. Et ils ajoutaient que l'on pouvait se faire aider par des langages de modélisation, dits formels, qui sans doute pour nous rassurer, avaient la forme d'outils de dessin. Ce ne devait pas être bien compliqué puisqu'il suffisait de tracer des droites et des carrés. En fait, c'était bien autre chose. Et les langages de modélisation quels qu'ils étaient, avaient pour ambition de nous faire réfléchir sur des schémas avant de les traduire en instructions. C'est ce que font UML, BPMN ou les langages de modélisation des données. On se rend alors vite compte que c'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît et que réfléchir avant de coder n'est pas forcément un réflexe naturel. C'est pourtant ce qu'il faut faire et c'est ce que nous vous proposons d'introspecter dans un webinaire outrageusement orienté… Qu'il en sorte pour le moins l'espérance de mieux aborder les projets, d'être plus exhaustifs et plus précis dans la description des interactions avec les utilisateurs. Ce n'est pas parce que l'on a pris un mauvais départ que l'on a forcément perdu la course…
Abonnez-vous
  • Suivez LeMarson en direct
  • Accédez à des centaines de dossiers et d'articles
  • Visionnez des dizaines d'heures de formations vidéos
  • Téléchargez le Livre des tendances de l'année
Annuel

$590.00