En direct avec LeMarson

Vos rendez-vous en direct avec LeMarson
pour ne rien rater de l'actualité et des grandes thématiques des tendances informatiques.
Big Data, une escroquerie mondiale
Webinaire

Big Data, une escroquerie mondiale

Le Big Data nous a été présenté comme le "Graal" de l’analyse et de la prédiction, du simple fait que le volume de données devenait très important. Faisant fi au passage des problèmes liés à la complexité des bases de données et de leur stockage physique. Certains prestataires s'aventurant à nous prédire des lendemains qui chantent, tant la technologie était considérée comme aboutie. Il n'en est malheureusement rien et le "Big Data" reste de notre point de vue, l'une des plus grandes arnaques de ces 30 dernières années, pour le moins une grande déception. Certes les enjeux sont importants, mais on a trop vite considéré, entre autre, que les informations détenues dans les réseaux sociaux et Internet allaient "booster" la qualité de nos décisions. En fait, nous restons limités à des données classiques, relationnelles, parfois mais encore faiblement NoSQL, qui souffrent donc des maux habituels de ce type de structures, en termes de volumes élevés et de complexité des schémas. Personne ne nie que l'on progressera, car l'entreprise se réorganise autour de ses données, mais cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique. Il nous faudra d'abord résoudre des problèmes techniques difficiles et c'est seulement après que l'on pourra envisager d'être plus pertinents dans notre gestion des données. Un peu de patience…
L'état de l’art des villes intelligentes
Webinaire

L'état de l’art des villes intelligentes

Comme pour n'importe quelle entreprise, il est relativement facile de traiter numériquement un service donné, d'installer des poubelles numériques, de connecter des panneaux publicitaires, de gérer un carrefour et de déclencher l'enlèvement de la neige accumulée, au-delà de x cm. Mais ce qui est difficile c'est de fédérer tous ces services, de faire en sorte qu'ils communiquent entre eux et qu'une décision prise en un endroit ait des répercussions utiles ailleurs. C'est tout le problème de la modélisation des services, qui peut parfaitement s'imaginer individuellement, mais qui devient très difficile quand on veut les fédérer. Malgré les milliards $ injectés par certains pays et les rodomontades des promoteurs, les vraies réalisations se font attendre. Comme la célèbre future ville de Toronto de Google… qui ne verra pas le jour. Il est donc temps de revenir à des considérations plus concrètes, de limiter nos ambitions et ne plus croire aux rêves délirants des fournisseurs, pour qui ces villes intelligentes ne sont qu'un (gros) fromage de plus. Ce qui ne veut pas dire que nous ne progressons pas. Sauf que nous avançons à vitesse réduite, comme pour tous les grands projets et qu'il faudra du temps avant que tout cela se démocratise et soit ramené à notre échelle. Décevant, non simplement pragmatique.
Abonnez-vous
  • Suivez LeMarson en direct
  • Accédez à des centaines de dossiers et d'articles
  • Visionnez des dizaines d'heures de formations vidéos
  • Téléchargez le Livre des tendances de l'année
Annuel

$590.00