En direct avec LeMarson

Vos rendez-vous en direct avec LeMarson
pour ne rien rater de l'actualité et des grandes thématiques des tendances informatiques.
Les vrais coûts du Cloud
Webinaire

Les vrais coûts du Cloud

Il est de bon ton d'estimer que le Cloud est, sinon gratuit, pour le moins très abordable. Point de vue qui constitue l'un des arguments de ceux qui penchent en faveur de la disparition des ressources internes au profit des Google, Microsoft et autres Amazon. Il faut faire très attention à cette forme de pensée unique, car la facturation du Cloud peut nous réserver de grandes surprises, le plus souvent très désagréables. L'objectif de ce webinaire est de démontrer que derrière les calculs de façade, conçus pour nous attirer et annihiler le réflexe de les traduire pour nos propres besoins, la réalité peut être très différente de ce que nous avons envisagé. Il faut faire les calculs sur de vraies configurations et sur des durées crédibles d’un, deux ou trois ans, avec les outils réels dont on a besoin et ne pas se contenter de modèles inapplicables. On se rendra alors compte que les prestataires n'appliquent pas les mêmes abaques et qu’il est très difficile de faire des comparaisons sérieuses. C’est sans doute ce qu’ils ont voulu, mais ne nous rassure pas pour autant. Attention, danger.
Le low code, comment peut-on y croire ?
Webinaire

Le low code, comment peut-on y croire ?

Microsoft, Google et quelques autres sont pourtant des gens sérieux. Comment peuvent-ils croire que l'on puisse pratiquer la programmation sans disposer d'un minimum d’expérience et de pratique. S'il existe des langages déclaratifs, avec lesquels on dit ce que l'on veut obtenir, mais pas la manière de le faire, les langages " inversés" n'existent pas encore, dans lesquels on exprimerait la manière de faire, sans savoir ce que l'on veut faire… La programmation n'est certes pas une science, mais c'est quand même une technique, qui exige un savoir-faire, qui se construit avec les années. Or le low code, c'est exactement le contraire. Par le biais d'interfaces et de modèles, il permet de construire des applications, suffisantes (!!) en termes fonctionnels et d'ergonomie. Malheureusement l'expérience montre que les applications produites consomment de manière indue les ressources de la machine, sont laides, peu sécurisées, impossibles à intégrer et finalement ne servent à rien. Et qu'une fois pour toutes on ne confondra pas la fabrication d'un petit utilitaire qui va nous faire une recherche dans une base de données ou dans Office 365, avec une véritable application. On l'aura compris, nous ne sommes pas des fans inconsidérés de cette forme de codage. Mais peut-être n'est-ce pas votre cas ?
Abonnez-vous
  • Suivez LeMarson en direct
  • Accédez à des centaines de dossiers et d'articles
  • Visionnez des dizaines d'heures de formations vidéos
  • Téléchargez le Livre des tendances de l'année
Annuel

$590.00