Identité et blockchain, un mariage à réussir

Diverses solutions commencent à apparaître qui permettent de traiter la gestion des identités par un mécanisme de registres distribués, de blockchain. Pour l’instant elles sont généralement fondées sur Ethereum et sur ses « smart contracts ». Mais rien n’empêche d’exploiter d’autres architectures, l’important étant qu’elles respectent le principe de distribution des actifs (« assets »).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion

Les critères sont évalués de 1 à 5

Marché
Présence réelle sur le marché.
Usage
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Standards
Niveau de standardisation du sujet
Coût
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Futur
Niveau de crédibilité prévisible
Maturité
Niveau de maturité atteint actuellement