La gouvernance Internet ne peut plus être exclusivement américaine

En octobre 2016, Internet a été l’objet d’un véritable séisme : la fin du contrat ICANN d’administration IP et domaines Internet, pour le compte du gouvernement américain. Mais l’espoir d’une véritable démocratie dans l’administration d’Internet est-elle envisageable pour autant ? Rien n’est moins sûr…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion