La sécurité avec un prisme de couleurs

Dans la période actuelle, il n’y a guère de solution pour se protéger contre les intrusions non souhaitées des hackers, autre que d’endosser les « habits » et pratiques de ces mêmes agresseurs. C’est tout l’enjeu du hacking éthique. Mais il ne faudra jamais oublier qu’éthique ou pas, le hacking est une pratique technique complexe. Et vouloir le survoler avec des grands mots creux ne servira à rien. La « colorisation », par contre, peut être une bonne solution pour mieux le comprendre.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion