Le « text mining » en pleine lumière

Les technologies d’analyse textuelle ont 60 ans, mais après être restées longtemps confinées dans les laboratoires et centres de recherche universitaires, elles trouvent désormais leur plein emploi dans l’analyse automatique des corpus textuels issus d’Internet, mais aussi ceux constitués par les énormes masses documentaires sur lesquelles sont fondées les techniques de Knowledge Management et les « appliances » de recherche.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion