Les infrastructures pilotées par du code constituent l’aboutissement d’une évolution qui a commencé il y a 40 ans avec les mainframes. Comme pour d’autres domaines tels que l’éloignement par rapport aux structures logiques des bases de données ou la virtualisation en général, les usagers sont de moins en moins concernés par la manière dont les ressources sont mises en œuvre. Ni par leurs contraintes. Chacun son métier.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion