M2M et les réseaux d'objets

2016 est une année charnière. En termes de réseaux, nous passons d’une architecture classique, avec des serveurs et des postes de travail, à une architecture nouvelle, où des objets, actifs ou passifs, sont interconnectés et exposent les informations pour lesquelles ils ont été conçus. Capteurs, MEMS, étiquettes RFID, ordinateurs, lunettes, montres, tout est bon pour constituer ces réseaux « nouvelle manière », auxquels on ne se connecte plus, mais dont on fait intimement partie.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion