Qualité des données : n’hésitez pas à parler argent…

La qualité des données, qu’elles soient ou non de référence, fait partie de cette famille de grands projets porteurs d’espoirs, avec les CMDB chers à ITIL, par exemple, dont les déceptions ont été à la mesure des espérances. La faute venant essentiellement de ce que l’on n‘a pas su les positionner sur des bases financières solides.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion