Fonctions en mode « serverless », pas de quoi s’exciter

Depuis qu’en 2014, AWS a annoncé Lambda, une nouvelle tendance se fait jour, pour construire tout ou partie d’une application « sans serveur » («serverless). Un mouvement qui porte un nom : BaaS pour « Backend as a Service » ou FaaS pour « Function as a Service ». Il s’agit d’une forme de développement qui à l’exécution fait appel à des fonctions ou services implémentés chez un fournisseur, avec une grande différence par rapport à ce que l’on pratiquait auparavant, car cette-fois c’est nous qui développons le service et l’ « uploadons », le prestataire se chargeant de l’intendance d’hébergement et d’exécution

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion

Les critères sont évalués de 1 à 5

Marché
Présence réelle sur le marché.
Usage
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Standards
Niveau de standardisation du sujet
Coût
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Futur
Niveau de crédibilité prévisible
Maturité
Niveau de maturité atteint actuellement