Les bases distribuées : un monde nouveau

La situation devient très complexe. On nous parle de fichiers distribués dans des clusters (HDFS, Lustre…), de bases hybrides, une partie en local et le reste dans le Cloud, des concepts qui tous tendent à ce que les données s’évadent et se distribuent. Mais tout cela a-t-il vraiment un sens ? Et ne sommes-nous pas en train de complexifier le paysage, qui n’en n’a peut-être pas besoin ?
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion

Les critères sont évalués de 1 à 5

Marché
Présence réelle sur le marché.
Usage
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Standards
Niveau de standardisation du sujet
Coût
Intérêt potentiel, hors considérations commerciales
Futur
Niveau de crédibilité prévisible
Maturité
Niveau de maturité atteint actuellement