SGBD : « scalability » ou consistance, faut-il choisir ? Non

Selon que l’on est en mode NoSQL ou relationnel SQL, il faut en principe choisir. Soit on conserve l’évolutivité (scalability) du SGBD NoSQL et on oublie SQL, soit on ne peut abandonner la compatibilité SQL, mais on doit trouver des actefacts pour régler l’obstacle de l’évolutivité physique. Jusqu’à maintenant, c’était plutôt « fromage OU dessert ». Avec les récentes évolutions de certains SGBD, cela pourrait devenir « fromage ET dessert ». Avec toutefois deux contraintes non négligeables, le respect des critères ACID et celle de la compatibilité SQL.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Connexion