Parcours

Tendances informatiques

Le séminaire de tendances informatiques, créé par Claude Marson, est reconnu comme un « must » du paysage informatique. Mis à jour plusieurs fois par an, il vous maintient au meilleur niveau technique et organisationnel de votre métier. Tous les domaines sont couverts, depuis les infrastructures jusqu’au développement, en passant par les réseaux, la sécurité, etc. Il est votre assistant permanent, celui qui vous informe et alerte sur ce que vous ne devez rater sous aucun prétexte. Son ton délibérément engagé, voire provocateur, se démarque de la « pensée unique ».

Dernière mise à jour
Thursday 25 April 2019
Ajouter au panier $450.00
Formateur
Claude Marson
Claude Marson a fondé CMC , société d’assistance technique spécialisée dans les architectures informatiques modernes et MECI à Montréal, dédiée au consulting auprès des grands comptes. C’est dans ce cadre qu’est lancé LeMarson, réseau francophone dédié aux tendances technologiques informatiques.

Associé et cofondateur de Synthèse Informatique, cabinet français spécialisé dans les tendances et stratégies en matière de technologies de l’information.

Directeur informatique, puis responsable du groupe d’experts informatiques du groupe pétrolier Elf Aquitaine, il a assumé différentes responsabilités. Il a créé et dirigé Production Communication Numérique (PCN), compagnie spécialisée dans la conception, la réalisation et l’hébergement de portails Internet transactionnels à forte valeur ajoutée, banques virtuelles, sites d’enchères financières et de gestion de patrimoines, places de marché et sites de commerce électronique.

Egalement collaborateur permanent et membre du comité de rédaction de plusieurs magazines techniques spécialisés, il a écrit plus de 3 000 articles, quatre ouvrages consacrés aux réseaux et désormais chaque année, le livre LeMarson qui fait le point des tendances technologiques.
85 Capsules Durée totale 20:08

Bienvenue sur le parcours des "Tendances informatiques"

Gratuit
Introduction au parcours « Tendances Informatiques. Avec le sommaire en 87 capsules et quelques recommandations pour l’aborder dans les meilleures conditions et ne pas être étonné des prises de positions proposées par l’animateur. Ce parcours s’adresse à tous les professionnels qui veulent synthétiser l’activité de leur métier, faire le point sur toutes les techniques et bonnes pratiques, exploitables dans ce contexte et détecter les éléments qui nécessiteront de leur part une introspection plus approfondie.
  • Durée 04:31

Des tendances parfois déroutantes.

Les grandes évolutions techniques et sociétales qui marquent l’activité des TI. Du consumérisme qui n’est pas nécessairement bon conseil, à la fin de la vie privée, en passant par une nouvelle identité, numérique, qui nous est imposée dans les faits et surtout la profonde mutation des systèmes informatiques vers les capteurs.
  • Durée 10:07

L'économie mondialisée de l'informatique.

LeMarson a fait l’effort de définir ce qu’est l’économie mondialisée de l’informatique. Avec un document unique qui fait le point sur tous les grands acteurs, en termes de chiffre d’affaires, de résultats nets et de valorisation boursière. Dans ce contexte, certains grands prestataires comme HP, Apple, Intel et Oracle, pourraient être des géants aux pieds d’argile.
  • Durée 12:16

50 ans d'évolution technologique

Nous serons toujours dépassés par « nos rêves et nos cauchemars ». C’est ce que montre cette introspection de 50 ans d’évolutions technologiques, effectuée dans tous les domaines : technologies fondamentales, réseaux, stockage, puissance machine, etc. Histoire de ne pas être étonnés, par ce qui va arriver demain.
  • Durée 13:03

Les technologies innovantes (1)

Dans ce premier volet d’un triptyque consacré aux technologies innovantes, nous avons choisi de mettre en évidence le graphène, cette organisation allotropique des atomes de carbone qui pourrait réserver bien des surprises et l’architecture, dite NVM, qui remet en cause le principe fondamental de Von Neumann. Nous nous intéressons aussi à l’évolution des disques magnétiques et à leur remplacement éventuel par des mémoires flash, dites SSD. Quant au rechargement par l’environnement, nous ne pouvions l’ignorer, même s’il reste encore du domaine du « fantasme ».
  • Durée 19:18

Les technologies innovantes (2)

Il est question ici d’impression 3D et bientôt de 4D, de batteries rechargeables, d’hologrammes sur lesquels Microsoft fonde de grands espoirs, mis aussi des interfaces du futur (CUI), qui seront largement fondées sur le vocal.
  • Durée 14:01

Les technologies innovantes (3)

Pour ce troisième volet, nous nous focalisons sur les « stars » du moment : la voiture autonome et les drones. Que faut-il en attendre ? Faut-il craindre la robotique ? Avec un zoom particulier sur deux grandes questions, l’impossible comparaison du cerveau humain avec un ordinateur et l’usage à des fins de stockage de très longue durée, de l’ADN.
  • Durée 19:49

L'intelligence artificielle (1)

Deux capsules sont consacrées à l’Intelligence Artificielle, la grande inconnue des années à venir. Nous nous attachons ici à « dresser la table », rappeler ce qu’est l’IA et ses liens avec le « machine learning » et le « deep learning ». Un passage par les réseaux neuronaux est obligatoire.
  • Durée 13:16

L'intelligence artificielle (2)

Cette fois nous procédons à une analyse plus fine du « machine learning » et à ses différentes facettes, mais aussi aux questions qu’elle laisse sans réponse, telles que la modélisation de l’apprentissage assisté. Nous évoquons également ce que peut nous apporter le « deep learning », du fait de l’arrivée désormais de toute une panoplie de frameworks simples à mettre en œuvre. Quant au traitement du langage naturel, il trouve tout naturellement sa place ici, qui sera à la base des transformations profondes des futures interfaces homme - machine.
  • Durée 13:50

Le Cloud est une certitude (1)

Que cela nous plaise ou non, le Cloud va envahir le TI, avec des formes variées d’usages « Everything as a Service ». La grande majorité des ressources et services seront bientôt embarqués de cette manière, ce qui ne sera pas sans poser quelques problèmes fondamentaux. A horizon très proche (2020/2025), les outils de communication, les protections sécuritaires, la bureautique, les logiciels métiers et les plates-formes de développement seront placées « ailleurs », sous contrôle de prestataires dont c’est la compétence.
  • Durée 25:20

Le Cloud est une certitude (2)

Deux grands domaines dans cette capsule : un zoom sur les architectures IaaS et privées et leur regroupement en organisations mixtes et le problème de fond que constitue l’absence d’une pile de standards incontestable. Que devrait être OpenStack, mais qu’il n’est pas encore.
  • Durée 17:16

Le Cloud est une certitude (3)

Ce troisième volet consacré au Cloud traite de deux sujets « chauds » : que penser de la confidentialité des données et en corollaire faut-il s’inquiéter de mettre certaines de ces données, là où nous n’en n’aurons plus le contrôle et donc accorder plus de crédibilité aux Clouds souverains. Notre point de vue est très tranché sur sujet.
  • Durée 13:00

Les infrastructures du datacenter (1)

Il est question ici de grandes tendances en matière de datacenters, pour ceux qui ne seront pas passés au Cloud, de leur évolution vers les centres de calcul « verts », mais aussi de la question fondamentale de la pérennité de l’architecture x86 d’Intel. Faut-il s’inquiéter de la disparition possible de ce jeu d’instructions, qui a constitué de tous temps, la colonne vertébrale de nos infrastructures.
  • Durée 15:57

Les infrastructures du datacenter (2)

L’augmentation de puissance des datacenters en fonction des besoins se pose de manière accrue, dans la mesure où les entreprises doivent être plus réactives que par le passé (résilientes). D’où des techniques nouvelles dites de scale-out, applicables aussi bien au traitement qu’au stockage et à la montée en puissance des architectures de clusters. On ne saurait oublier deux évolutions complémentaires : les baies SSD qui deviennent crédibles face aux tours de disques traditionnelles et le stockage spécifique des objets multimédias, qui ont initié une nouvelle catégorie d’ « armoires ».
  • Durée 11:45

Les infrastructures du datacenter (3)

Zoom sur des évolutions majeures du datacenter : la convergence et l’hyperconvergence, qui veut que nos installations seront visibles à travers un filtre logiciel, les serveurs désagrégés qui apparaissent, dans lesquels le datacenter ne constitue plus physiquement un tout regroupé au même endroit, mais peut être éclaté, entre autre dans le Cloud, ainsi que les serveurs composables qui permet à un développeur de réserver les ressources dont il a besoin. Un vieux concept remis à la mode. C’est ici que nous traitons l’aspect énergétique des datacenters et son fameux PUE… qui pose tant de problèmes aux responsables de TI
  • Durée 16:04

Serveurs : Windows contre Linux

La bipolarisation des systèmes d’exploitation de serveurs autour de Windows et de Linux. Le déclin lent mais réel d’Unix et le point sur les mainframes, qui n’ont pas disparu du paysage.
  • Durée 20:01

Machines virtuelles et containers

Les différentes facettes de la virtualisation et zoom sur la technologie naissante des containers, avec Docker. Explications sur ce qu’est le concept de containers et sa non opposition à la virtualisation. Des containers qui posent deux problèmes particuliers : la sécurité, qui peut être considérée comme insuffisante et l’administration, pour laquelle Kubernetes de Google, marque des points
  • Durée 14:33

Le problème de l’adressage IP

Le passage à IPv6 sur 128 bits est fortement conseillé et considérations sur les points clés d’une migration IPv4 vers IPv6.
  • Durée 10:09

Les réseaux d’entreprises (1)

En interne, l’architecte doit prendre en charge l’évolution simultanée du sans-fil avec les extensions récentes de Wi-Fi (802.11ax) et celles du filaire optique ou cuivre. Les très hauts débits sont à notre portée, y compris pour des liaisons inter-établissements à 100 Gbps, voire prochainement à 400 Gbps.
  • Durée 10:05

Les réseaux d’entreprises (2)

La seconde capsule portant sur les réseaux d’entreprises est centrée sur la perception logicielle des infrastructures. Ce sera le cas des technologies NFV et de ses deux déclinaisons : virtualisation du LAN et SD-WAN, celle du réseau étendu. Dans la même mouvance, une autre tendance apparaît, les IBN, dont l’objet est de programmer le comportement des réseaux. Décidément, de très gros changements sont à prévoir
  • Durée 12:33

Les machines scientifiques

Un domaine en pleine expansion, avec deux grandes architectures : les clusters à très haut débit, pour lesquelles on attend des version exaflopiques et les machines quantiques, pour lesquelles il reste un grand nombre de problèmes techniques à résoudre. Voire de crédibilité.
  • Durée 16:53

Le poste de travail

Que devient le poste de travail ? Le desktop est-il condamné et les tablettes traditionnelles ont-elles un avenir ? Deux architectures « prometteuses » ne semblent pourtant pas recueillir les suffrages des usagers : les formats exotiques, type USB et les terminaux virtuels. Cette capsule aborde aussi l’avenir de Windows en tant qu’OS du poste de travail : open source, concurrence interne avec Linux, etc.
  • Durée 19:35

La téléphonie

Le nouveau paysage de la téléphonie. Son avenir et celui du multimédia dans les interfaces clientes WebRTC. La compatibilité réelle ou supposée entre WebRTC et SIP et la grande question de l’usage des solutions VoIP dans le Cloud. Séduisantes…mais inquiétantes.
  • Durée 14:31

Les réseaux opérateurs (1)

Le monde des opérateurs change profondément avec la montée en puissance des liaisons optiques et sans-fil, qui permettent d’envisager des installations en dehors des grands centres urbains. Des opérateurs qui vont se rapprocher des fournisseurs de contenus, ce qui constituera une remise en cause fondamentale du paysage des télécommunications, tel que nous le pratiquons. Déploiement confirmé des liaisons optiques sous-marines et des réseaux inter-urbains à très grande vitesse, qui vont aussi contribuer à ce « chambardement ».
  • Durée 17:11

Les réseaux opérateurs (2)

Il est question de liaisons satellitaires à basse altitude avec les projets SpaceX et OneWeb, qui redonnent de la vie à une industrie moribonde, mais aussi de la remise en cause des technologies VDSL, remplacées de plus en plus par le « trublion » G.Fast. Digne pendant de ces technologies rapides, le Wi-Fi 802.11ax devrait jouer un rôle de complément, d’autant qu’il pourra s’appuyer sur la nouvelle norme sécuritaire WPA 3.
  • Durée 22:56

Le déploiement de la 4G/5G (1)

Les prévisions en matière de communications cellulaires sont extraordinaires. La 4G joue déjà un rôle majeur dans ce monde, qui peut désormais s’appuyer sur des technologies de complément, telles que les « small cells » et la nouvelle norme de bascule ANDSF du 3GPP.
  • Durée 14:45

Le déploiement de la 4G/5G (2)

L’évènement le plus structurant est l’arrivée prévue en 2020 des premiers réseaux commerciaux 5G. Les attentes sont fortes, mais il ne faut pas être trop pressé, compte tenu de ce que tout n’est pas résolu et que l’on manque encore de standards clairs. Celui de l’interface NR de connexion, surtout. La 5G n’en reste pas moins une évolution technologique essentielle, avec des débits colossaux et des temps de latence, qui vont enfin nous permettre de porter dessus des applications fondées sur les protocoles Internet.
  • Durée 12:32

Les mobiles et la santé

Vaste sujet, qui inquiète beaucoup de monde. Cette capsule définit les concepts dont on parle, DAS, énergie rayonnée, différences de dangerosité entre les antennes et les smartphones, etc. Sans trancher, il y est question de prudence, l’idée étant d’être sérieux…mais vigilants.
  • Durée 12:40

La géolocalisation

Définitivement entrée dans les mœurs, la géolocalisation peut s’envisager de différentes manières : via des satellites géostationnaires (GPS, Galileo, Glonass, Baidu), par triangulation, mais aussi en complément avec le Wi-Fi. Un zoom est effectué sur le petit dernier européen, Galileo, qui remet en cause le monopole américain.
  • Durée 10:40

Internet et ses usages (1)

Internet est un vieux réseau (près de 50 ans), mais le Web (HTML), est beaucoup plus jeune, à peine 25 ans. Le vrai problème aujourd’hui tient à ce qu’Internet est un réseau américain, qui transforme les états et les entreprises en colonies numériques des USA. Une nouvelle architecture Internet bis, pourrait être envisagée, mais elle est … impensable.
  • Durée 16:43

Internet et ses usages (2)

Fin de la neutralité d’Internet et avec elle celle du vieux rêve de mondialisation du réseau, sans référence aux spécificités des usagers. Les nouvelles règles ne s’appliquent pour l’instant qu’aux seuls Etats-Unis. Un zoom est effectué sur Facebook, qui semble malgré son succès planétaire, sur la pente descendante et sur les « monstruosités » du « dark web ».
  • Durée 11:32

Intégration de la mobilité dans le SI

Quelle est la stratégie réelle des DSI vis-à-vis des mobiles et des systèmes d’exploitation. Leur perception n’est pas la même que dans le grand public, car ils n’ont pas les mêmes contraintes. Il est dit dans cette capsule que le BYOD est une « ânerie », car il est impossible d’administrer un parc de mobiles, si on ne le connaît pas…En termes d’OS, il est aussi prévu qu’Android continuera de souffrir de sa fragmentation et que le paysage devrait s’harmoniser entre les 3 grands acteurs : Google, Microsoft et Apple. Dans ce contexte la problématique MDM n’est pas négligée, essentielle de nos jours, tant les OS et les terminaux n’en finissent pas de se renouveler.
  • Durée 19:23

Les nouveaux usages de la mobilité

Le smartphone est une usine à capteurs, qui permet aux développeurs d’interagir de manière totalement renouvelée. Au point que ce « dialogue » transparent est considéré comme une atteinte à l’intégrité des usagers. Côté positif, de nouvelles applications sont mises en oeuvre, dont le « lead management », les chatbots, le MBaaS, etc. On n’a pas fini de s’étonner.
  • Durée 13:51

IoT et les objets portés (1)

Le vrai départ des capteurs, avec des prévisions « stratosphériques ». Cette capsule définit ce que sont les capteurs, actifs ou passifs et la manière dont ils peuvent être fédérés, avec les architectures Edge.
  • Durée 14:02

IoT et les objets portés (2)

Retour sur les initiatives du départ, avec les « glasses » de Google. Elles n’ont pas été une réussite et il faut les considérer comme des « ouvreuses de portes ». Les montres intelligentes sont dans la même mouvance. On trouvera les capteurs dans toutes les situations, y compris sur nous avec les objets portés. On peut ne pas aimer et être inquiets…
  • Durée 12:29

IoT et les objets portés (3)

Les 10 travaux d’Hercule pour mettre en œuvre une architecture crédible et pérenne à base de capteurs. Tout n’est pas résolu, loin de là et cette capsule propose un modèle à huit niveaux de ce qu’il faut prendre en compte pour être à peu près tranquilles. Les réseaux basses consommation, les LPWAN, constituent l’une des interrogations à prendre en compte.
  • Durée 12:41

Le rêve des « smart cities »

Le monde rêve de travailler dans des villes intelligentes, qui vont nous faciliter la vie au quotidien. Le problème est qu’il y a encore de nombreux obstacles à franchir, parmi lesquels la modélisation des flux d’une ville. Sans être pessimiste, cette capsule se veut réaliste et indique qu’il y a un monde entre optimiser l’un de ces flux et l’intégrer dans une architecture modélisée globale. Il y aura de nombreux succès dans ce domaine, mais ce seront des succès ponctuels et il faudra attendre longtemps avant d’arriver au concept véritable d’une ville « globalement » intelligente.
  • Durée 10:06

Développement et architectures applicatives

Les grandes questions sur le développement d’applications, pour les entreprises qui continueront à le faire. Histoire d’introduire le débat.
  • Durée 08:21

La gestion de projet

Cette capsule traite la gestion de projet de manière globale et répond à quelques questions de base : la MOA va-t-elle se substituer à la direction de projet traditionnelle, existe-t-il deux familles de développeurs, schématiquement script ou objet, quels sont les artefacts majeurs dans ce domaine.
  • Durée 12:49

Les méthodes agiles

Pleins feux sur les méthodes agiles, qui agacent autant qu’elles sont appréciées. Les grands principes de l’agilité sont indiqués et une distinction est faite entre les bonnes pratiques agiles, type Lean Management ou XP et les véritables frameworks de gestion de projets, tels que Scrum. Les fondements de Scrum sont proposés (backlog, histoires, cérémoniaux, etc) et le focus est mis sur des pratiques spécifiques, telles que l’agilité au carré, la programmation pilotée par les tests (TDD) ou la programmation en binôme.
  • Durée 19:39

Les langages (1)

Les grandes tendances sur les langages de programmation. Où l’on retrouve des vieux concepts remis au goût du jour, comme le « low code », mais surtout où l’on constate une scission entre les technologies entre le codage script et celui des langages objet et fonctionnels. On ne joue pas dans la même cour.
  • Durée 14:29

Les langages (2)

De la réalité de Cobol aux technologies avancées de programmation objet, avec un regard attentif sur les nouvelles structures de données. Technologies dont il n’est pas certain qu’elles soient toutes maîtrisées par les développeurs actuels.
  • Durée 17:40

Les langages (3)

La programmation fonctionnelle, impossible à ignorer aujourd’hui. Zoom sur deux langages qui ont le « vent en poupe » : Ceylon, que l’on désigne comme un remplaçant possible de Java et Go, poussé par Google, pour remplacer le C. La programmation générique trouve ici sa place, considérée par beaucoup comme l’une des avancées les plus marquantes de ces dernières années.
  • Durée 13:31

Les langages script

Les langages script et l’écosystème JavaScript. Focus sur le « transpilage », la compilation de source à source et sur LLVM, un « run time » susceptible de contribuer à régler les problèmes de performances de nos applications. Quant à PHP, il est urgent de passer à PHP 7.
  • Durée 13:25

Les frameworks Java et .NET

L’état de l’art des frameworks Java et .NET. Echec de la JSR 223, celle des compilateurs autres que Java, susceptibles de produire le même .class à la compilation. Les stratégies possibles pour remplacer Java.
  • Durée 18:58

Les bases de données

Où en est-on dans les bases de données relationnelles ? Oracle conserve le leadership sur les bases destinées au transactionnel à hautes performances. Faut-il remplacer MySQL par MariaDB et que faut-il penser des bases hébergées dans le Cloud. Il est essentiel de bien comprendre la nature des trois architectures proposées.
  • Durée 12:26

La gestion des fichiers distribués

La gestion de fichiers revient au goût du jour dans deux cas précis : les données stockées dans les capteurs et dans les systèmes à très hautes performances, pour le big data dans les clusters. HDFS de Hadoop reste le symbole de cette architecture.
  • Durée 08:58

Les bases de données NoSQL

Les bases de données NoSQL, avec un regard particulier sur les modèles clés-valeurs et graphes. Une page a été tournée dans les années 2010. Il convient maintenant de diversifier notre approche sur les paradigmes logiques de description des données.
  • Durée 09:11

Le retour des bases temporelles

Un impératif pour prendre en charge les données issues des capteurs. Le concept n’est pas nouveau, mais il ne sera pas inutile de rafraîchir quelque peu les mémoires.
  • Durée 06:05

Les architectures applicatives (1)

Où en sommes-nous en termes d’architectures applicatives ? La réutilisation (urbanisation) du code est une préoccupation majeure, mais les architectures SOA continuent de décevoir, impossibles à mettre en œuvre. Pour ce qui est des applications Web à fort volume de requêtage, Node.js maintient sa position privilégiée, malgré des problèmes de sécurité et de complexité du codage.
  • Durée 21:34

Les architectures applicatives (2)

Percée des micro-applications MSA, qui bénéficient du soutien des containers Docker. Apparition du concept de FaaS (architecture « fileless »). Zoom sur les problématiques des bus d’intermédiation technique et montée en puissance d’AQMP, devenu un quasi-standard.
  • Durée 16:42

Le client : riche ou HTML

Le déploiement d’HTML 5 et l’importance que prend Angular en complément. Apparition de l’urbanisme HTML avec les « Web Components » et de la réalité virtuelle dans le navigateur avec WebVR. Quant aux préprocesseurs de feuilles de style CSS, ils n’ont pas le succès escompté.
  • Durée 17:57

Les plates-formes de développement

Le Cloud se substitue aux plates-formes locales, mais Visual Studio reste la solution préférée des chefs de projets. De nombreuses plates-formes dédiées à PHP, Python, JavaScript, etc, viennent en complément.
  • Durée 11:52

Développement des applications mobiles

Les huit formes de développement mobiles, parmi lesquelles le quatuor privilégié : natif, HTML 5, hybride et cross-platform. Zoom sur le « responsive design » et sur le « material design », la nouvelle religion esthétique de Google. Un autre point important est abordé ici, celui des performances des applications Web, avec le succès du mode « Web Assembly ». Nous n’oublions pas le mode PWA, solution proposée par Google pour écrire du code Web, sans les inconvénients du navigateur, en mode… presque natif.
  • Durée 16:43

L'entreprise collaborative

Les grandes tendances en matière de collaboration. Focus sur ses fonctions régaliennes : GED, CMS, recherche, mail, RSE… Apport de l’intelligence artificielle. Qui de Microsoft (Office 365) et de Google (G Suite), va l’emporter.
  • Durée 12:51

Gestion des identités et des habilitations (1)

Les grands domaines de l’AHA (Autorisations, Habilitations, Accès). La gestion d’identités et ses acteurs. L’architecture des habilitations et le mode décentralisé SSO.
  • Durée 22:12

Gestion des identités et des habilitations (2)

Un nouveau standard est disponible, JWT, pour l’authentification. OAuth pour l’accès aux données dont nous ne sommes pas propriétaires et OpenID Connect en complément, s’imposent. SAML reste une valeur sûre, bien que fondée sur XML, mais on ne sait parfois pas répondre efficacement à une identité venue d’ailleurs (Facebook…).
  • Durée 13:47

Les intégrés de la gestion d'identité

Un nouveau standard est disponible, JWT, pour l’authentification. OAuth pour l’accès aux données dont nous ne sommes pas propriétaires et OpenID Connect en complément, s’imposent. SAML reste une valeur sûre, bien que fondée sur XML, mais on ne sait parfois pas répondre efficacement à une identité venue d’ailleurs (Facebook…).
  • Durée 11:21

Recherche et messagerie

Les pratiques nouvelles des moteurs de recherche sur fond de sémantique. L’importance et les difficultés liées aux ontologies. Text mining, intelligence accrue pour les systèmes de messagerie et fin du client lourd Outlook.
  • Durée 14:50

La collaboration en entreprise (1)

La véritable révolution numérique de l’entreprise, avec ses impacts sur les pratiques et comportements professionnels. Là encore le navigateur joue un rôle clé, qui va accueillir toutes les formes de communication, y compris multimédias. Zoom sur les CMS et sur le quasi-monopole des solutions libres : Joomla, Drupal et WordPress.
  • Durée 18:40

La collaboration en entreprise (2)

A l’image de Slack, les nouvelles suites collaboratives, sont fondées sur le mode synchrone. Microsoft s’adapte qui prévoit de remplacer Office 365 par Teams. Zoom sur nos nouvelles méthodes de travail, avec ses bons et mauvais côtés et les perturbations qu’elles entraînent dans certains pays.
  • Durée 12:05

La productivité individuelle

Tous les outils de bureautique : Outlook, Office, Photoshop, Autocad, etc, se transportent dans le Cloud. La bureautique libre qui se désagrège à l’image d’Open Office. Banalisation des moyens de stockage mutualisés : Dropbox, Box, OneDrive…Le monde change.
  • Durée 12:49

La sécurité du SI

Le grand problème de notre SI et l’impossibilité de garantir l’imperméabilité des systèmes du fait de l’indigence des protocoles issus d’Internet. Les différents aspects de la sécurité SI sont abordés ici, sans grand optimisme…
  • Durée 17:37

Les faiblesses du système d'information

Toutes les faiblesses du SI sont ici passées en revue avec un focus sur les mots de passe, dont on prévoit la disparition avant dix ans et sur les difficultés d’écriture d’un code exempt de failles.
  • Durée 14:16

L'évolution des attaques (1)

Les principales formes d’attaques : force brute (en perte de vitesse), ingénierie sociale (en forte augmentation du fait de l’insouciance des usagers), chevaux de Troie, ransomwares, APT… et pertes continuelles de nos données, toujours aussi mal protégées.
  • Durée 22:40

L'évolution des attaques (2)

Le déni de service superstar et les exemples à ne pas suivre de Mirai et Reaper. Les botnets continuent de perturber nos systèmes et une nouvelle menace est en train de se développer, la génération des malwares sans fichiers, les « fileless ». On n’arrête pas le progrès.
  • Durée 15:40

L'évolution des protections

Il n’y a plus de vérité sécuritaire en dehors des systèmes d’analyse comportementale et de simulation cognitive. Il ne s’agit plus de constater les dégâts, mais de les anticiper. Le chiffrement sera un allié appréciable. Pour faire bonne mesure, le point est fait sur la sécurité interne des bases de données, sur le référentiel ISO 27000 et sur quelques bonnes pratiques pour le Wi-Fi (une mauvaise réputation pas toujours méritée).
  • Durée 18:01

Le cas particulier des mobiles et des capteurs

Les mobiles constituent désormais la principale cible des criminels. Le minimum est de se protéger en appliquant quelques règles de base, souvent de bon sens. Mais aussi de nous faire aider par des technologies complémentaires telles que la virtualisation et la biométrie. Quant aux objets, tout reste à faire…
  • Durée 18:23

Authentification forte et biométrie

Les techniques de biométrie sont ici passées en revue, des plus connues : empreintes digitales, forme du visage… aux plus déroutantes : forme du nez, empreinte thermographique du visage, dessin des lèvres, électrocardiogrammes, odeur, etc. L’imagination est au pouvoir, justifiée par la quasi-paranoïa américaine, issue du 11 septembre 2001.
  • Durée 09:47

Qualité des données (1)

Ce premier volet consacré à la qualité des données, dresse un inventaire inquiétant de notre patrimoine de données, souvent ancien et mal contrôlé. Il ne sert pourtant à rien de concevoir des systèmes d’information coûteux sur des données de faible qualité : « garbage in, garbage out »
  • Durée 11:03

Qualité des données (2)

Où il est question des principaux critères de qualité parmi lesquels nous devons faire un choix. Cette capsule pose aussi la question cruciale de comparaison entre le coût des conséquences liées à des données erronées et celui des corrections amont des process de gestion, à l’origine de ces erreurs. Il faut y répondre avant de se lancer dans un projet qualité d’envergure.
  • Durée 14:22

MDM

Le concept de MDM recouvre le traitement des données centrales, dites patrimoniales ou de référence. Celles sur lesquelles est fondée l’activité de l’entreprise. Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, elles sont souvent laissées à l’abandon alors que c’est sur elles que sont constatés les gains les plus appréciables, dès lors qu’on les aborde avec rigueur et efficacité. Une appréciation claire est proposée sur les différentes architectures d’implémentation MDM : coopéré ou consolidé, registre et hub.
  • Durée 14:22

Les logiciels métiers (1)

Le concept de MDM recouvre le traitement des données centrales, dites patrimoniales ou de référence. Celles sur lesquelles est fondée l’activité de l’entreprise. Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, elles sont souvent laissées à l’abandon alors que c’est sur elles que sont constatés les gains les plus appréciables, dès lors qu’on les aborde avec rigueur et efficacité. Une appréciation claire est proposée sur les différentes architectures d’implémentation MDM : coopéré ou consolidé, registre et hub.
  • Durée 14:00

Les logiciels métiers (2)

Les intégrés de la banque, les GBS (Global Banking Systems), les Fintech, ce tsunami bancaire venu des fins fonds d’Internet, mais aussi les Edtech, l’équivalent des Fintech pour le monde de l’éducation. Un focus particulier est effectué sur l’économie participative qui n’existerait pas sans un TI de haut niveau, totalement intégré avec les pratiques modernes de communication et Internet.
  • Durée 12:55

La science des données (1)

Cette capsule s’intéresse au monde de la science des données, avec ses personnages, CDO, « data scientist » et intendant des données. Une importante évolution dans les métiers liés au TI, dont les ressources humaines devraient tenir compte, plus qu’elles ne le font actuellement. C’est incontestablement en partie, sur cette spécialité que va se jouer l’efficacité de nos futurs TI.
  • Durée 06:50

La science des données (2)

Les grands domaines d’intervention de la science des données et zoom sur les « Insights engine ». La question est posée du devenir des données que nous générons, de leur valorisation et de la position des « brokers » nullement mandatés pour générer des profits issus de données qui ne leur appartiennent pas.
  • Durée 07:26

Le monde nouveau du décisionnel

Les progrès décisifs du BI dans le Cloud. Confirmation du mode « In Memory ». Mais déception quant au mode hybride HTAP, qui ne satisfait personne.
  • Durée 11:30

Les contraintes réglementaires, GDPR

Depuis le 25 mai 2018, le RGBD européen s’impose à toutes les entreprises, dès lors qu’elles manipulent des données personnelles. Le cadre est rigide et donne lieu à de nombreuses polémiques. Nous passons ici en revue les principales contraintes du RGPD, les nouveaux droits des personnes, les fonctions et procédures à mettre en place, mais aussi les sanctions applicables aux contrevenants. De grandes et belles idées humanistes, bien dans l’esprit européen. Mais sont-elles réalistes…
  • Durée 08:13

Le big data (1)

Ce que recouvre exactement le big data, avec ses trois grands critères : vélocité, variété et volume. Il est fortement question ici des difficultés de traitement du Big Data, du stockage et des codes analytiques qui restent encore à concevoir. Tout a été trop vite et le big data est un concept marketing intéressant, mais qui n’est pas à maturité. Pas plus que les « data lakes » qui ressurgissent du fond des âges, alors que le concept a déjà échoué avec les EII d’il y a dix ans. Pourquoi recommencer les mêmes erreurs.
  • Durée 13:50

Le big data (2)

Dans cette deuxième capsule consacrée aux big data, l’accent est mis sur les problématiques d’alimentation : d’extraction à partir de pages HTML et d’accès aux données des réseaux sociaux publics. Des API existent qui permettent de les récupérer mais leur qualité n’est pas au rendez-vous, qui demandent des codes d’intelligence artificielle, pour en faire un tri cohérent. Au-delà des extractions, le traitement « à la volée » des données est analysé, qui peut s’appuyer désormais sur des brokers tels que Kafka et des outils de traitement temps réel, tels que Flink.
  • Durée 15:36

La dématérialisation

La dématérialisation n’est pas encore une réussite. De nombreux problèmes subsistent, tels que celui de la preuve qui continue de se fonder sur des accords de gré à gré entre partenaires. Mais avec l’arrivée des mobiles, on ne pourra pas faire l’économie d’un cadre plus rigoureux de dématérialisation, plus concret et mieux adapté.
  • Durée 09:28

La technologie Blockchain

L’algorithme de Blockchain est sans doute l’une des inventions les plus marquantes de ces cinquante dernières années. Elle touchera tous les domaines de l’économie, sans pour autant être applicable partout. C’est le le cas des monnaies cryptographiques, telles que Bitcoin, qui s’apparentent plus à une pyramide de Ponzi, qu’à un véritable modèle économique. C’est toute l’ambiguïté de la Blockchain.
  • Durée 11:14

La gestion du TI (1)

Le TI tel que nous ne connaissons est en train d’exploser. Son DSI est soumis à tant de contraintes qu’il n’est plus ce métier de rêve », qu’il était il y a peu. Il pourrait d’ailleurs disparaître à terme. L‘organisation même du TI n’est plus la même, plus orientée services, plus « centrale d’achats » que direction technique. Quant à l’organisation bimodale, telle que nous la suggère le Gartner, elle n’a aucun sens et témoigne d’une perception décidément bien éloignée des réalités quotidiennes.
  • Durée 12:14

La gestion du TI (2)

Si la DSI doit se réorganiser, il lui faut cependant conserver ou créer les métiers dont elle aura besoin. Une liste de quinze métiers d’avenir est proposée, parmi lesquels « développeur Cobol », indispensable si l’on veut récupérer les milliards de lignes de code Cobol qui peuplent nos bibliothèques. Une approche évidemment iconoclaste, mais pourtant réaliste de la DSI moderne, pour laquelle ITIL n’est plus adaptée : trop lourde, trop éloignée des réalités du terrain, trop « tout ». Il est temps de s’en débarrasser.
  • Durée 17:59

La production informatique

La production informatique est sans contexte la grande oubliée de l’informatique moderne. Car n’en déplaise à certains consultants, tout le monde ne basculera pas dans le Cloud et même si c’était le cas, il subsisterait toujours certaines fonctions régaliennes de production que la DSI continuera à assurer. Parmi lesquelles l’impression lourde. L’éclairage que nous portons sur cette production est celle du terrain. Reste aux ressources humaines à comprendre l’évolution de ce métier, plus technique que par le passé. A elles de le revaloriser.
  • Durée 12:59

Du même formateur

La gestion de projet agile
28 Capsules - Progression 0%
Formateur Claude Marson
Ajouter au panier $300.00
AHA
23 Capsules - Progression 0%
Formateur Claude Marson
Ajouter au panier $150.00
Développement d'applications
46 Capsules - Progression 0%
Formateur Claude Marson
Ajouter au panier $300.00